Nos premiers pas au Chili

Nos premiers pas au Chili

Après 12h de vol, vivre 2 fois la même journée et survivre à 16h de décalage horaire ! nous voilà arrivés sur un nouveau continent l’Amérique du sud! Et nous commençons par le Chili pour quelques jours avant de descendre en Patagonie argentine.

Nous avions réservé 3 nuits sur Airbnb à Santiago, histoire d’avoir un endroit tranquille pour nous reposer et nous remettre de ce décalage horaire maouss costaud 😉 Et il en faudrait temps pour s’en remettre, c’est assez perturbant. Nous étions indépendants avec notre chambre studio où on pouvait nous faire à manger tranquillement. Le centre ville de Santiago est faisable à pieds facilement bien que la ville elle même est très étendue.
Nous avons fait juste quelques courses l’après midi de notre arrivée dans le quartier Brazil où nous logions.

Visite guidée de la ville de Santiago

Le lendemain après midi est consacré à la visite de la ville d’une façon que nous n’avions pas encore expérimentée, visiter la ville avec un guide rémunéré seulement au pourboire. On l’a fait avec ‘Free tour’. C’est une bonne façon de découvrir une nouvelle ville et d’en apprendre plus avec un natif des lieux. Il s’agit en général d’étudiants passionnés par leur ville qui font ce job pour se faire un peu d’argent. Cela permet également d’avoir de bons conseils sur les lieux où aller et spécialités et découvrir des endroits que nous n’aurions pas forcément vus par nous même.

Le jour d’après, nous nous retrouvons pour prendre de la hauteur et monter en haut du Mont Saint Cristobal pour avoir une vision en hauteur sur toute la ville. L’entrée se fait dans le quartier Bellavista et la montée à pieds étant longue, nous sommes flemmards aujourd’hui alors on choisit la montée avec le funiculaire. Bon pas de bol, il est en maintenance donc les liaisons se font en bus. Dommage pour cette fois. En haut, la vue est assez dégagée ce jour là, on a une vue sur toute la ville  bien que les nuages de pollution soient très souvent présents ici.

Il fait chaud, nos gosiers s’assèchent alors nous redescendons et prenons une bière en terrasse après tous ces efforts 😉

Valparaiso, la ville colorée aux 45 collines

Valparaiso est une ancienne ville portuaire à deux étages. Une partie basse où se concentrent toutes les activités économiques et commerciales et la partie haute sur les collines où sont accrochées les maisons typiques et colorées. Il s’agissait du plus grand port du Chili avant que le canal de Panama soit creusé. La partie basse de la ville était construite pour l’organisation et le travail portuaire. De grandes rues bordées par de grands bâtiments qui accueillaient les locaux commerciaux des compagnies de transports maritimes. À l’heure actuelle, ces bâtiments ont vieillis et certains sont endommagés par les nombreux tremblements de terre fréquents dans le pays. Des lignes de trolleybus sont toujours en exploitation, qui apportent un petit côté rétro à la ville basse. Véhicules fabriqués en Suisse et Allemagne.

Ce qui fait de Valparaiso ou Valpo pour les intimes son charme, ce sont toutes ces maisons colorées perchées sur les collines entourant la partie basse. Ces collines appelées ‘cerro’ sont accessibles par des rues bien sûr mais également par des ascenseurs. Très pratiques et pas chers, 100$clp (seulement deux coûte 300$clp).

Le quartier Cerro Concepcion

Nous logions sur le cerro Concepcionle plus central et le plus agréable quartier avec celui du cerro Alegre. C’est sur ces deux cerros, inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, que la majorité des hôtels, restaurants, bars et boutiques plus branchés sont installés. C’est vraiment un endroit sympa. De plus, la ville est connue pour tout son street art qui  décore les murs et portes des bâtiments. De très nombreuses fresques urbaines, à ne pas confondre avec de simples et vulgaires tags ou graffitis, sont peintes sur les murs des habitations. On s’est régalés !

Contents de notre expérience de visite guidée précédente, nous réitérons cette fois ci avec ‘tours4tips’ pour visiter pendant 3h cette ville. Le rendez-vous se fait sur la plaza Sotomayor à 10h et 15h. Les deux tours sont différents : celui du matin passe plutôt autour des collines et celui de l’après midi passe dans les collines. Il est possible de faire les 2 bien sûr pour tout savoir de Valpo. S’étant baladés le matin sur le circuit du matin du tour sans le savoir vraiment, nous avons fait la visite de 15h. Nous sommes passés par les cerros Concepcion et Alegre, remontés vers les cimetières pour rejoindre le cerro Carcel (prison) où un centre culturel s’y est installé à l’intérieur, puis direction plus haut pour la plaza Bismarck où la place offre un point de vue sur toute la ville. La rue Alemana permet de rejoindre le cerro Bellavista où la maison de Pablo Neruda, le poète, se visite. Descendre le cerro en passant par le ‘musée à ciel ouvert’. On se retrouve ensuite dans la partie basse de la ville.

Les guides, toujours des étudiants et natifs de la ville, sont facilement réparables à leurs t-shirts rayés rouges et blancs façon « où est Charlie ? » La visite se fait en anglais ou espagnol.

Direction le Plaza Anibal Pinto

Notre visite a commencé sur le port puis on a pris un trolleybus pour rejoindre la plaza Anibal Pinto d’où nous avons commencé la montée des cerros Concepcion et Alegre. Toutes les maisons sont faites de la même manière et ont une architecture spéciale. Vues de l’extérieur, cela fait fait un peu maisons en tôle bricolées. Construites en bois, les murs sont remplis avec un mélange de terre genre torchis. Ces murs étant fragiles et sensibles à l’humidité, leurs propriétaires les pêcheurs de l’époque, posèrent donc des tôles ondulées en guise de bardage. L’avantage pour eux c’est qu’ils ne payaient pas ces matériaux car c’était de la récupération du port.

Du temps où Valparaiso était le plus grand port du Chili, ce port constituait une bonne escale pour les bateaux franchissant le cape Horn pour remonter vers l’Amérique latine. Pour franchir ce cap difficile, les cargos devaient se charger en poids supplémentaire et emportaient donc des containers qu’ils laissaient une fois arrivés à Valparaiso. C’est avec les parois de ces containers métalliques, que les habitants protégeaient leurs maisons! Pour éviter la corrosion de ces tôles, ils utilisaient les restes des peintures spéciales servant à protéger leurs bateaux. Outre de les protéger, ces peintures très colorées et vives étaient utilisées pour signaler leurs bateaux en pleine nuit car ils n’avaient pas de lumières  lorsqu’ils partaient a la pêche. Ils peignaient donc leurs embarcations pour être repérables. C’est la raison pour laquelle les maisons de Valparaiso sont ainsi colorées. Le principe a été maintenu ensuite pour continuer ce phénomène.

Au dédales des petites ruelles et escaliers, nous arrivons chez Pedro qui vous offrira une de ces spécialités… mais là on ne dévoile pas tout, on vous invite à faire la visite!

Nous avons bien apprécié ces 3 jours dans cette jolie ville qui nous a plu. Et vous qu’en pensez vous ?

Seuakao

Seuakao

J'aime voyager et tente un tour du monde. Je vous fais partager mes voyages à travers ce blog participatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *