Deux jours de trek en Chine dans les gorges du saut du tigre

Deux jours de trek en Chine dans les gorges du saut du tigre

Après avoir passé une dizaine de jours dans la province du Guangxi où nous avons découvert les rizières de Longji et les superbes paysages de Xingping, nous décidons de rejoindre le Yunnan. Nous débutons la découverte de cette province du sud de la Chine par le trek des gorges du saut du tigre, non sans appréhension de ma part! En effet, nous avons pu lire, sur le guide du Lonely Planet, que ce trek n’était pas à prendre à la légère, même pour les plus sportifs et que certains touristes y auraient péris! Ces affirmations auraient suffi à me dissuader de réaliser ce trek mais les photos que l’on a pu voir sur d’autres blogs de voyage sont vraiment sublimes et on ne veut pas passer à côté d’un tel paysage!

Les gorges du saut du tigre, c’est quoi?

C’est l’une des gorges les plus profondes du monde et elle mesure 16 km de long. A l’ouest, il y a les cimes enneigées du mont Haba, à l’est, celles du mont Yùlong (appelé aussi mont du Dragon de Jade), et au milieu, 3900 mètres plus bas, les eaux grouillantes du Yangzi. Au fond de la gorge, il y aurait un rocher où un tigre aurait sauté à travers le Yangzi pour échapper à un chasseur, d’où le nom de gorge du saut du tigre!

Se rendre au Gorges du saut du tigre depuis Guilin :

Pour réaliser ce trek, nous devons nous rendre à Qiàotou car c’est d’ici que la randonnée débute.

Après un long trajet en train (21 heures, notre record jusque là) pour rejoindre Kunming, la capitale du Yunnan, nous prenons un deuxième train de nuit pour Lijiang. Une fois arrivés à la gare ferroviaire de Lijiang, nous nous rendons à la gare routière en espérant trouver un bus pour Qiàotou.

Nous avons de la chance, un bus part trente minutes plus tard pour Shangri-là et il passe par Qiàotou. Le chauffeur accepte de nous prendre et de nous y déposer pour 40 yuans par personne (environ 6€). Nous arrivons donc vers 10 heures du matin à Jane’s Guesthouse, l’auberge de Qiàotou où nous pouvons laisser nos gros sacs à dos que nous ne voulons pas emporter avec nous durant le trek.

Deux options s’offrent alors à nous : soit nous débutons dès maintenant le trek, soit nous passons une nuit à l’auberge (35 yuans par personnes, soit 5€) et partons le lendemain. C’est la deuxième option que nous choisissons car le temps n’est pas au beau fixe, il fait gris et il pleut alors nous préférons attendre le lendemain. Et puis, nous sommes fatigués et avons besoin d’une bonne nuit de sommeil pour débuter la marche dans de bonnes conditions. De plus, ça nous permet aussi de profiter des délicieux plats maisons de l’auberge.

Premier jour de trek : de Jane’s Guesthouse à Halfway guesthouse :

Après avoir englouti un gigantesque pancake banane/chocolat (bah oui il faut bien prendre des forces), nous débutons la marche vers 9 heures. Nous sommes contents car le ciel est dégagé et le soleil remplace la grisaille de la veille! Au début nous suivons une petite route goudronnée qui monte doucement. Le paysage est déjà splendide, depuis la route nous avons une jolie vue sur la vallée! C’est lorsque nous quittons la route pour emprunter un petit sentier qui grimpe sec que ça se corse! Le soleil cogne et il y a très peu d’ombre, je ruissèle de sueur! Après environs 40 minutes de grimpette nous arrivons enfin sur un plateau à l’ombre d’une petite forêt. Après 2 bonnes heures de marche nous traversons un premier petit village Naxi au nom de Nuoyu, c’est après avoir traversé ce village que nous devrions affronter les fameux “28 lacets”.

Les fameux “28 lacets” est un passage annoncé difficile, peut être le plus difficile du trek, où l’on doit gravir une raide côte faite de 28 virages. Peu de temps après avoir quitté le village ça commence à grimper sec. Je commence à compter mentalement chaque lacet, 1, 2, 3, […] 10 allez, plus que 18 lacets! Quand soudain on me dit : “Ah voici le premier lacet!” … Quoi?? Mais non il se trompe, j’en ai déjà compté 10! Ah ben non, en effet, sur un rocher au bord du chemin, y est annoncé à la peinture le premier lacet! Oh zut! Bon je recommence à compter. Après une demi heure de grimpette nous terminons enfin les 28 lacets (en réalité j’en ai compté bien plus) arrivons au point le plus haut de la randonnée. Bon, le passage des 28 lacets est certes bien raide et il est préférable d’éviter de le franchir aux heures les plus chaudes de la journée, mais c’est franchement réalisable! Et puis, une fois arrivés en haut, le panorama nous offre une vue splendide sur les gorges! Nous pouvons observer les eaux bouillonnantes au fond des gorges ainsi que les cimes enneigées du Yùlong Xueshan qui s’impose face à nous! C’est grandiose et l’on se sent vraiment tout petit!

Après s’être accordés une petite pause pour récupérer un peu, contempler ce superbe paysage et, à l’occasion, avaler quelques gâteaux, nous continuons la marche en suivant le sentier qui descend doucement jusqu’au village de Yachà, où nous déjeunerons à la Tea Horse guesthouse. Depuis notre départ, nous avons mis environ 5 heures pour atteindre ce village. Une fois le repas englouti, nous hésitons un peu a passer la nuit ici : il ne reste qu’une heure et demi de marche jusqu’au prochain village mais des nuages menaçants prennent place dans le ciel. Tant pis, on prend tout de même le risque, ce sera toujours ça de parcouru pour le lendemain!

C’est donc d’un bon pas que nous reprenons la marche, le chemin est relativement plat mais pas mal escarpé par moments, nous nous pressons donc car le temps se fait de plus en plus menaçant et nous ne voulons pas le parcourir sous la pluie. Quelques gouttes commencent d’ailleurs à tomber! Les avertissements du Lonely Planet me reviennent et, en fidèle angoissée, je commence à imaginer des scènes d’éboulements ou de glissement de terrain quand l’on aperçoit enfin les premières maisons du village Bendiwan où nous voulons passer la nuit. Nous aurons finalement mis une petite heure pour rejoindre ce village au lieu des une heure trente annoncées!

Nous dormons à la célèbre Halfway Guesthouse (50 yuans par personne, soit 7€), où nous n’avons pas trouvé le personnel très aimable mais la vue sur les gorges depuis le dortoir est juste époustouflante et nous avons passé une agréable soirée autour d’une bière avec d’autres voyageurs!

Deuxième jour : de Halfway Guesthouse jusqu’au fond des gorges.

C’est aux alentours de 8h que nous nous remettons en route sur un chemin rocailleux d’où la vue sur les gorges y est toujours plus belle! Nous traversons même une jolie cascade.

Environ une heure et demi plus tard nous rejoignons la route à hauteur de la Tina’s Guesthouse. C’est d’ici que commence les choses sérieuses : la descente vers le fond des gorges, la partie que j’appréhende le plus… En effet, il parait que le sentier y est très abrupt et très vertigineux, il parait qu’il y a même des échelles verticales dont une de 20 mètres! Je vous assure que je n’étais pas fière avant d’emprunter le sentier! D’ailleurs j’envisageais silencieusement à renoncer à descendre, à me contenter des splendides paysages que le trek m’a offert jusqu’à présent et d’attendre sagement à la Tina’s Guesthouse! Mais je ne pu me résoudre à avouer mes peurs à haute voix et à baisser les bras! Je me lance donc dans la descente vers les berges du Yangzi…

Le sentier est en effet abrupt mais des marches y ont été emménagées et des chaines et barrières mises en places pour nous aider dans les endroits les plus raides. Je descend doucement mais, étonnamment, je ne souffre pas du vertige, je reprend même peu à peu confiance en moi! Le bruit de l’eau tourbillonnant au fond de la gorge se fait de plus en plus proche. On descend encore quelques mètres et ça y est nous y sommes! Ca n’aura pas été si terrible que ça! Nous sommes au bord des eaux grouillantes du Yangzi au fin fond de l’une des plus profondes gorges du monde et c’est impressionnant! Et encore plus lorsque nous empruntons un pont en planches pour rejoindre un rocher au milieu de la gorge! Le bruit de l’eau est assourdissant, nous sommes obligés de crier pour se faire comprendre, et le courant est si puissant! On aperçoit, sur un autre rocher un peu plus loin, les gars avec qui nous avons passé la soirée de la veille. Ils sont si petits, on aurait dit des fourmis! Après presqu’une heure de contemplation, nous reprenons le chemin, en sens inverse pour remonter jusqu’à la Tina’s Guesthouse.

Il y en en fait deux sentiers qui descendent au fond des gorges, nous pensions en prendre un pour descendre et l’autre pour remonter. Sauf que des habitants du village vous demandent 10 yuans pour emprunter le premier et 10 autres yuans pour prendre le deuxième. Nous décidons donc de remonter par le même sentier que nous avons pris pour descendre afin de limiter les frais. Et de ce fait, nous avons évité les fameuses échelles, à mon plus grand bonheur.

Le retour à Lijiang :

Une fois de retour à la Tina’s Guesthouse, un peu séchés par la rude montée, nous récupérons en prenant un bon repas. Peu de temps après avoir fini de manger le bus qui nous ramènera à Lijiang arrive. Nous avions réservé nos places la veille à la Halfway Guesthouse pour 55 yuans par personnes (un peu moins de 8€) , vous pouvez aussi le faire à la Tina’s Guesthouse. Nous prenons place dans le petit bus puis nous partons pour deux heures de routes… Ah ben non! Au bout d’une vingtaine de minutes le bus s’arrête! On ne comprend pas pourquoi mais on nous demande de descendre du bus. Une panne? Ah non! C’est plutôt un énorme bloc de roche qui s’est décroché de la montagne et qui nous barre la route! Impressionnant! Le chauffeur nous demande de rejoindre à pied un autre bus qui nous attend de l’autre côté, pour cela nous devons enjamber l’énorme bloc de roche. Je presse le pas, de peur qu’un autre bloc de roche ne vienne s’écraser sur la route, et sur nous par la même occasion! Nous reprenons rapidement place dans le deuxième bus et nous nous remettons en route. Contrairement au chemin que nous avons emprunté durant ce trek, la route sillonne la gorge d’en bas, ce qui nous donne un autre point de vue sur les montagnes gigantesques qui nous entourent. C’est toujours aussi beau, mais j’avoue que je fut plutôt soulagée quand nous sortons des gorges car les nombreux éboulements et glissements de terrains que nous avons croisé tout au long de la route n’étaient pas vraiment rassurant!

Pour conclure ces deux jours de trek que nous redoutions (enfin surtout moi), eh ben grand bien nous a pris de ne pas se laisser impressionner par les avertissements effrayants du Lonely Planet! Effectivement, il faut être un minimum sportif et rester prudent en jetant un œil sur les prévisions météorologiques, en restant sur le sentier balisé et en appliquant les règles de base de la randonnée en montagne. Mais ce n’est pas plus dangereux que de randonner dans les Alpes ou dans les Pyrénnées! D’ailleurs, j’ai trouvé le trajet du retour en bus plus dangereux que le trek en lui même^^. Bref, nous avons adoré ces deux jours de marches, nous en avons pris pleins les yeux, les paysages étaient vraiment splendides et en plus nous étions quasiment seuls!!Vraiment, on recommande!!

Seuakao

Seuakao

J'aime voyager et tente un tour du monde. Je vous fais partager mes voyages à travers ce blog participatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *