6 quartiers de Lyon à ne pas manquer

6 quartiers de Lyon à ne pas manquer

Nous avons eu l’occasion de visiter cette chouette ville qu’est Lyon, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, et nous allons donc partager avec vous les différents quartiers que nous avons visités!

Par contre nous ne pourrons pas partager avec vous les bons plans concernant le logement et les transports étant donné que nous nous sommes fait héberger et conduire par un ami durant tout notre séjour ! Bah oui, il faut savoir lier l’utile à l’agréable ^^.

La colline de Fourvière

Fourvière, surnommée « la colline qui prie », est l’une des deux collines de Lyon (la deuxième étant celle de la Croix Rousse), elle domine la vielle ville d’environ 100m.

Pour nous rendre à Fourvière nous avons choisi d’emprunter les 237 marches de la montée des Chazeaux, bon on peut aussi prendre le funiculaire mais on aime bien souffrir. Puis il faut dire que c’est chouette tout au long de la montée de voir surgir les toits du Vieux-Lyon, la cathédrale, la Saône et ses quais ! Nous avons ensuite emprunté la montée du jardin du Rosaire dont les lacets sillonnent un sous bois d’érables, d’ifs et de buis, avant d’arriver à l’esplanade qui offre un superbe point de vue sur Lyon.

A gauche de l’esplanade se trouve la basilique de Fourvière, l’emblème de Lyon. Avec ses murailles pourvues de mâchicoulis et flanquées de tours octogonales, nous l’avons trouvé très jolies, nous avons bien aimé aussi sont décor intérieur avec ses mosaïques, ses marbres et ses bois sculptés.

Vous pourrez observer, sur la droite, une tour métallique qui est en fait la reproduction du dernier étage de la tour Eiffel.

Nous nous sommes ensuite dirigés vers le parc archéologique où l’on trouve le plus ancien théâtre antique gallo-romain de France. A côté du théâtre se trouve un chouette musée Gallo-romain dans lequel nous pouvons observer des stèles gravées, des jarres, des mosaïques et des sculptures.

Le Vieux Lyon

Après avoir visité Fourvière nous sommes redescendus jusqu’au Vieux Lyon où nous avons adoré flâner dans les rues et ruelles avant de nous régaler dans l’un des nombreux bouchons lyonnais (brasseries typiquement Lyonnaises).

Ne pas louper la cathédrale Saint-Jean avec sa rose de huit mètres de diamètre et, à l’intérieur sa grosse horloge.

Nous y avons aussi visité le musée des miniatures et du cinéma. Un musée rigolo qui permet de découvrir l’art des effets spéciaux dans le cinéma et la magie de la miniature. On y découvre une riche collection d’objets ayant servis de décor aux tournages de différents films tels que des costumes, masques, robots, créatures et monstres en tout genre ainsi qu’une collection de scènes de vie quotidienne en miniature !

La presque île

La Presqu’île est la partie de Lyon qui se trouve entre la Saône et le Rhône les deux cours d’eau qui traversent la ville. Bon, pour tout vous dire nous avons consacré cette partie de la ville au shoping^^, mais nous allons tout de même vous parler des chouettes lieux, autres que les magasins, que nous avons eu l’occasion de voir !

On y trouve donc l’opéra de Lyon en face de l’Hôtel de Ville, d’ici on peut rejoindre la place des Terreaux sur laquelle se trouve la fontaine de Bartholdi (pour la petite histoire, cette fontaine fût, à l’origine, commandée par la ville de Bordeaux, mais, celle-ci la trouvant trop chère, c’est finalement Lyon qui en fit l’acquisition).

Entre l’opéra et la place Bellecour, se trouve la Rue de la République dont une grande partie est piétonne, et c’est ici que nous avons fait notre shopping. Ici se trouvent toutes les grandes enseignes, H&M, Desigual, Zara, Etam, Naf Naf…

Après avoir vidé le portefeuille, nous sommes allés jeter un petit coup d’œil à la célèbre place Bellecour. Cette place est régulièrement animée par des expositions et des concerts mais c’est aussi le point de départ des manifestations. D’ici on voit bien la basilique de Fourvière qui nous domine sur sa colline.

Nous nous sommes ensuite rendus sur le quai St Vincent où l’on peut trouver la fameuse fresque des Lyonnais, c’est un superbe trompe l’œil de 800m² sur lequel y sont représentés 31 célébrités lyonnaises dont Paul Bocuse, les frères Lumières, l’Abbé Pierre ou encore Antoine de St Exupéry.

La fresque des Lyonnais

Si vous marchez jusqu’au quai de la Pêcherie, vous trouverez une autre chouette fresque : le mur des écrivains.

Nous sommes revenus sur la Presqu’île le dimanche matin, plus précisément sur le quai St Antoine pour son marché qui est l’un des plus grands de Lyon et dans lequel on y trouve un grand nombre de produits frais et issus des producteurs locaux. Mais c’est aussi un super coin photo d’ici nous avons une jolie vue sur la Saône, le Vieux Lyon et la colline de Fourvière.

Le quartier de la Croix Rousse

La Croix Rousse, où « la colline qui travaille », est un charmant quartier à l’ambiance de gros village un peu bobo qui se trouve sur la colline qui domine la Presqu’île. C’est l’ancien quartier des ouvriers de la soie, appelés les Canuts.

C’est depuis l’opéra (encore sur la presqu’île) que nous avons débuté notre balade pour ensuite monter les pentes du quartier où l’on peut s’amuser à emprunter les fameuses traboules, ces passages qui percent les immeubles conçus pour faciliter le passage des piétons d’une rue à l’autre tout en restant à l’abri des intempéries.

En chemin, nous sommes tombés sur la cour des Voraces assez impressionnante par la taille de son escalier.

Nous sommes ensuite allés voir le mur des Canuts qui se trouve à l’intersection du boulevard des Canuts et de la rue Denfert-Rochereau. C’est une façade d’un bâtiment d’une superficie de 1200m² peinte en trompe l’œil. Il évoque de façon pittoresque la vie au sein du quartier de la Croix Rousse. On y remarque, au rez-de-chaussée, Guignol ou encore un atelier de fabrication de la soie.

Par la suite, nous sommes allés sur la place de la Croix Rousse où se trouve chaque matin un sympathique petit marché alimentaire. Puis, nous avons descendu la rue des pierres plantées où, une fois en bas, se trouve un admirable point de vue sur Lyon et Fourvière

Nous avons emprunté ensuite la montée de la grande côte, enfin pour nous se fut plutôt la descente de la grande côte puisque nous l’avons fait en descendant ! Héhé on est des malins !

Nous avons fait un petit crochet sur notre droite afin d’observer l’amphithéâtre des Trois Gaules où les premiers martyrs chrétiens furent jetés aux lions en 177.

Puis nous avons continué la descente pour finir notre balade sur la place des terreaux (de retour sur la Presqu’île) où il est très agréable de boire un verre en terrasse ! Eh oui, après l’effort, le réconfort !

Tout au long de notre balade dans le quartier de la Croix Rousse nous avons également observé que la présence du street art y était plutôt importante.

Le parc de la Tête d’Or

Véritable poumon vert des Lyonnais, dans ce parc de 117 ha on y trouve un lac (que l’on peut parcourir en barque ou en pédalo), un zoo d’accès gratuit (girafes, ours, lion, singes, alligators…on y compte plus de 1000 animaux), une roseraie, un jardin botanique et même des spectacles de Guignols. Bref il est vraiment agréable de s’y promener ou d’y faire un petit footing.

Le musée des Confluences

Le musée des Confluences c’est ce bâtiment futuriste aux formes totalement bizarres qui se trouve au point extrême de la Presqu’île, à l’endroit exact où le Rhône et la Saône se rejoignent. Il est ouvert au public, nous en avons donc profité pour aller y jeter un œil

  • Les collections permanentes : le musée s’organise en 2 parties, il y a d’abord les collections permanentes divisées en quatre galeries. La première se nomme « Origines, les récits du monde » qui présente les origines de l’Homme et de l’univers avec des objets tels que des météorites, des squelettes de mammouth, de dinosaures,… Ensuite il y a la galerie « Espèces, la maille du vivant » où l’on peut y voir toutes sortes d’animaux, la galerie «  Sociétés, le théatre des Hommes » qui parle des grandes inventions de l’Homme et on finit avec « Eternités, visions de l’au-delà » liée à la religion et aux rites funéraires.
  • Les collections temporaires : bon, il faut avouer qu’après 2h de visite des collections permanentes nous étions un peu moins attentifs et un peu fatigués. Nous avons donc survolés la partie consacrée aux trésors d’Emile Guimet (un des fondateurs du musée).
  • Le toit : Je vous conseille aussi d’aller faire un petit tour au dernier étage car vous aurez une chouette vue !

Et voilà, c’est tout ce qu’on peut vous dire sur Lyon! J’espère qu’on vous aura donner envie de la découvrir à votre tour car ça vos le coup!

Et vous avez-vous déjà visité Lyon ? Avez-vous aimez ? Avez-vous d’autres quartiers, marchés ou musées à nous suggérer ?

Seuakao

Seuakao

J'aime voyager et tente un tour du monde. Je vous fais partager mes voyages à travers ce blog participatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *